Troubles neurologiques

Afin d’améliorer la compréhension et la connaissance de la santé mentale sur les campus, il est aussi important de passer en revue quelques troubles neurologiques communs chez les étudiants.

Les troubles neurologiques sont des maladies du cerveau, de la colonne vertébrale et des nerfs qui les relient.

Trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH)

Le trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH) est un trouble neurologique qui se caractérise par l’inattention, l’hyperactivité et l’impulsivité. Ordinairement diagnostiqué durant l’enfance, le TDAH se prolonge durant l’âge adulte. Il est parfois diagnostiqué pour la première fois à l’adolescence ou même à l’âge adulte; cependant, les symptômes du trouble ont forcément été présents antérieurement dans la vie de la personne pour qu’on ait pu poser ce diagnostic.

Il existe trois types de TDAH, chacun présente des symptômes différents : prédominance d’inattention, prédominance d’hyperactivité ou d’impulsivité et une combinaison des deux tendances. Les gens aux prises avec un TDAH présentent une combinaison de symptômes d’inattention, d’hyperactivité ou d’impulsivité.

Souvent, les personnes principalement aux prises avec un TDAH avec prédominance d’inattention1C’est peut-être un commentaire fondamental à ne pas omettre, en particulier en ce qui a trait à la santé mentale.:

  • éprouvent de la difficulté à prêter attention aux détails, elles font des erreurs d’inattention dans les travaux scolaires, au travail ou dans d’autres activités
  • doivent lutter pour maintenir l’attention afin d’accomplir des tâches ou des activités de loisir
  • éprouvent de la difficulté à écouter lorsqu’on s’adresse directement à elles
  • éprouvent de la difficulté à suivre des instructions, elles peuvent donc ne pas terminer certaines tâches à l’école, à la maison ou au travail
  • éprouvent de la difficulté à organiser les tâches et activités
  • évitent ou détestent s’engager dans des tâches exigeant un effort mental prolongé, ou expriment une répugnance à le faire
  • perdent des objets nécessaires aux tâches ou activités
  • oublient des détails liés aux activités quotidiennes et sont facilement distraites par des stimuli extérieurs

Souvent, les personnes aux prises avec un TDAH avec prédominance principalement d’hyperactivité ou d’impulsivité :

  • se tortillent sur leur siège, remuent les mains ou les pieds
  • quittent leur siège quand elles sont censées y demeurer
  • bougent outre mesure ou se sentent agitées dans les situations où ce type de comportement est inapproprié
  • éprouvent de la difficulté à participer calmement aux activités
  • parlent trop et lâchent des réponses avant que la question soit terminée
  • trouvent difficile d’attendre leur tour; interrompent les autres

Comment le TDAH est-il traité?

Les médicaments stimulants, efficaces dans la plupart des cas, aident à réduire (souvent radicalement) les signes et symptômes du TDAH. La psychothérapie (qui peut comprendre la thérapie cognitivo-comportementale) est utilisée pour améliorer la gestion du temps et les aptitudes organisationnelles, développer des stratégies de solution de problèmes plus efficaces et rehausser l’estime de soi.

Trouble du spectre autistique

Le trouble du spectre autistique (TSA) est un trouble neurologique englobant un large éventail de symptômes. Les personnes atteintes d’autisme de haut niveau de fonctionnement (antérieurement appelé syndrome d’Asperger) manifestent souvent un intérêt intense pour un champ restreint et un fonctionnement intellectuel de moyen à supérieur. Peu d’étudiants atteints du TSA se reconnaissent eux-mêmes comme tels. Parmi ceux qui le font, tous n’exigeront pas des modifications au cadre formel de la classe. Les personnes atteintes de TSA se sentent le plus à l’aise dans les routines et situations prévisibles. À l’inverse, elles peuvent être passablement perturbées par des changements dans les routines familières auxquelles elles s’attendent, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur de la classe. Les étudiants atteints de TSA peuvent présenter des lacunes sur le plan du langage, de la communication, des interactions sociales, et du comportement. Les caractéristiques communes des personnes atteintes d’un TSA sont énumérées sous les quatre catégories suivantes :

Comportement :

  • Interrompent le locuteur; essaient de monopoliser la conversation
  • Dévient du sujet lorsqu’elles répondent à des questions
  • Adoptent des mouvements répétitifs pour se stimuler (p. ex., se balancer, taper, jouer avec des objets antistress)
  • Négligent les soins personnels (p. ex., régime alimentaire, habitudes de sommeil, apparence ou hygiène)
  • Se fixent rigidement sur certains concepts, objets, schémas ou actions (p. ex., musique, arts, mathématiques ou sciences)
  • Réagissent aux assauts sensoriels; sont incapables de filtrer l’éclairage, les sons, les odeurs, les goûts ou les touchers dérangeants
  • Peuvent être ergoteuses

Langage/communication :

  • Ont de la difficulté à comprendre les métaphores, les expressions idiomatiques ou les hyperboles (s’en tiennent au sens littéral)
  • Ont de la difficulté à comprendre les plaisanteries, les nuances, ou les subtilités de langage
  • Utilisent des expressions bizarres
  • Ont de la difficulté à comprendre les gestes, les expressions faciales ou les tons de voix/inflexions
  • Ont de la difficulté à moduler leur voix (parlent souvent fort)
  • Ont de la difficulté à comprendre les instructions (mais semblent comprendre)
  • Parlent longuement de ce qu’elles connaissent, habituellement des faits

Interactions sociales :

  • Ont de la difficulté à regarder les autres dans les yeux
  • Semblent distantes ou détachées
  • Ont de la difficulté à se faire des amis, préfèrent passer du temps seules
  • Ont de la difficulté à entamer, entretenir et terminer une conversation
  • Ont de la difficulté à comprendre les normes sociales, les mœurs, les signaux ou le concept d’espace personnel
  • Ont de la difficulté à comprendre les émotions des autres
  • Ont de la difficulté à gérer leurs propres émotions

Caractéristiques associées/comorbidités :

  • Maladresse motrice, déficience de la motricité fine, difficultés d’écriture (dysgraphie)
  • Problème de traitement visuel, dyslexie
  • Déficits touchant l’organisation et la planification (déficits sur le plan métacognitif)
  • Dépression
  • Trouble déficitaire de l’attention
  • Trouble obsessionnel compulsif

Un étudiant atteint d’un TSA qui est en état de détresse peut manquer ses cours ou ne pas remettre ses travaux, et peut ne pas discuter du problème avec les éducateurs. L’étudiant peut aussi paraître agité ou anxieux, se mettre à ergoter ou faire des crises de colère. Certains étudiants peuvent paraître plus débraillés et adopter des comportements d’autoréconfort, tels que se balancer sur les pieds, ou taper du pied.

Comment aider les étudiants atteints d’un TSA

Vous pouvez aider les étudiants atteints d’un TSA en les avertissant des changements prévus.

Les étudiants atteints d’un TSA sont soumis aux mêmes règles que les autres. S’ils présentent un comportement inapproprié, parlez-leur en privé. Décrivez le comportement et le changement souhaité ainsi que les conséquences logiques s’il n’y a pas de changement. Souvent, les étudiants atteints d’un TSA ne réalisent pas qu’ils ont un comportement perturbateur. Demandez à l’étudiant par quel moyen il préférerait améliorer son comportement problématique au sein du groupe. Par exemple, décider d’un signal indiquant à l’étudiant qu’il est en train de monopoliser le temps du groupe. Le service de consultation de votre campus, les bureaux de services de santé ou d’aide aux étudiants handicapés peuvent être des ressources utiles pour fournir plus d’information. Si vous pensez que le bien-être de l’étudiant ou celui des autres étudiants de la classe peut être compromis, n’hésitez pas à demander de l’aide aux autres services comme les services d’accessibilité et d’aide aux handicapés, les services de consultation ou les services de police ou à vos collègues.2C’est peut-être un commentaire fondamental à ne pas omettre, en particulier en ce qui a trait à la santé mentale.

   [ + ]

1, 2. C’est peut-être un commentaire fondamental à ne pas omettre, en particulier en ce qui a trait à la santé mentale.
Problèmes de santé mentale